Fabrication du beurre de karité

Nous allons étudier ici les origines du beurre de karité, de sa découverte jusqu’à sa transformation en beurre de karité. Nous verrons qu’il existe plusieurs procédés de fabrication plus ou moins artisanaux.
Origine du beurre de karité :

Voici Informations recueillies par le géographe arabe Al-Umari vers 1348 :
« Il y a un arbre appelé KARITI qui a un fruit semblable au limon et dont le goût est semblable à la poire avec à l’intérieur un noyau charnu. On prend ce noyau qui est tendre, on le broie et on retire une sorte de beurre qui devient compact comme lui. On en blanchit les maisons, on le brûle dans les lampes, on en fait du savon. Si on veut manger ce corps gras on le traite au feu. Le produit obtenu est utilisé comme le beurre de ces contrées. »

VOIR LES PROMOTIONS POUR ACHETER DU BEURRE DE KARITE

Fabrication du beurre de karité : transformation de la noix en beurre de karité

Nous allons détailler ici le processus de fabrication du beurre de karité traditionnel.

En effet, on utilise des procédés d’extraction plus rapides dans l’industrie cosmétique qui sont la pression mécanique et l’extraction par solvant. Ces procédés donnent un beurre de karité très blanc et moins pur, ce qui lui enlève nombre de ses propriétés.

Voici la méthode traditionnelle de fabrication du beurre de karité :
– Les femmes récoltent les fruits de karité mûrs, c’est-à-dire les noix de karité tombées au sol, au pied de l’arbre. La récolte des fruits se fait de Mai à Août.

– Les fruits récoltés sont sélectionnés puis lavées à la main par les femmes africaines. Les fruits sont alors débarrassés de leur pulpe pour ne garder que la noix de Karité.

– Les noix de Karité prélevées sont alors bouillies puis séchées au soleil et décoquées.

-La phase suivante est le concassage des noix de karité au pilon

-Les amandes, qui recèlent jusqu’à 50% de matière grasse, sont alors prêtes pour la transformation en beurre.

– Voici l’étape de la torréfaction : on passe au grillage les amandons.

– Vient alors une étape de pilonnage afin d’obtenir une pâte épaisse.

– La pâte de karité est alors mélangée avec de l’eau et brassée à la main par les femmes.

On réchauffe ensuite ce liquide pour faire tomber les impuretés et faire remonter l’huile de karité.

– Il ne reste plus qu’ a récupérer l’huile de karité et la laisser refroidir pour former des blocs durs de beurre de karité pur.

Les blocs sont de couleur jaunâtre ou verdâtre.

Voici la fabrication traditionnelle du beurre de karité pur en video :

Si vous vous trouvez face à un beurre de karité très blanc et sans odeur, c’est qu’il s’agit de beurre de karité occidental ou beurre de karité raffiné. Le raffinage, utilisé par les occidentaux est une opération qui décolore et désodorise le beurre de karité pour le rendre plus « agréable ».
Le problème est que le beurre de karité raffiné a également beaucoup moins de principes actifs donc beaucoup moins de qualité.

Il faut donc bien choisir son beurre de karité non raffiné et issu d’une pression à froid. Vous trouverez la différence entre ces dérives marketing du beurre de karité dans la partie suivante :  Produits au beurre de karité.


Informations sur le beurre de karité